Nicolas Bay en Charente-Maritime

 

 

« C’est un plaisir et une grande fierté que d’accueillir aujourd’hui en Charente-Maritime notre secrétaire général et Député Européen  »  C’est avec ces mots que Séverine Werbrouck, patronne du FN en Charente-Maritime et conseillère régionale « Nouvelle Aquitaine » a accueilli Nicolas Bay le 23 Septembre à Saintes

Les participants venus nombreux se pressent dans la  salle de banquet du Végas  qui affiche complet pour ce déjeuner patriotique  qui acte la rentrée politique de la fédération de Charente -Maritime.

A l’étage, Nicolas Bay et Séverine Werbrouck, en conférence de presse, répondent aux questions de journalistes omnibulés par le départ de Florian Phillipot

Séverine Werbrouck, reconnait « que le climat n’était pas facile depuis la création de l’association « les  Patriotes  de Florian Philippot, en pleine campagne pour les législatives. Certaines personnes, dans d’autres départements, considéraient cela comme une mauvaise chose ».

Elle poursuit en considérant  » que nous aurions pu concilier les deux , même si cette rupture permet aujourd’hui d’avoir une ligne plus claire sur les fondamentaux que sont le terrorisme, le chômage, l’immigration».

 » Nous avons eu un séminaire en juillet, rappelle Nicolas Bay. Il s’agit de fixer des priorités. Retrouver la maîtrise de nos frontières c’est la première souveraineté qui doit être recouvrée [..] mais également des frontières migratoires et commerciales,  la question monétaire a été présentée à tort comme l’élément central de notre programme. »

Et de conclure « le problème en aval c’est l’islamisme radical, le problème en amont c’est l’immigration massive ».

Le FN, qui a réuni 10 millions de voix au second tour des élections présidentielles, va-t-il redevenir un « syndicat anti-immigration » d’après les termes de Florian Philippot demande un journaliste de sud-ouest  « Ni un syndicat anti-immigration, ni un syndicat anti-euro » sourit Nicolas Bay.

 

 

 

septembre 27, 2017

Étiquettes : , , , , ,