Communiqué de Marine Le Pen suite à l’attentat de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray

Nos pensées les plus émues accompagnent les victimes du nouvel attentat terroriste islamiste perpétré ce matin dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray : le père Jacques Hamel est mort après avoir été égorgé, des fidèles et des religieuses ont également connu l’horreur.

La consternation est totale. Un pas a été franchi par les barbares qui se réclament de cette idéologie meurtrière, en attaquant un lieu de culte de l’Eglise catholique et en commettant de telles atrocités sur des hommes et des femmes de paix. C’est désormais le cœur de l’identité culturelle de notre nation qui est intentionnellement touché.

Devant la multiplication effrayante des attentats perpétrés sur notre sol, désormais quasi hebdomadaires, et devant l’insupportable gradation dans le degré de barbarie, nous disons au gouvernement et au président de la République, qu’il n’est plus possible de ne pas agir. Les Français demandent, et je me fais leur porte-parole : quand enfin le pouvoir va-t-il prendre les mesures qui s’imposent et mettre fin aux décennies d’aveuglement et de laxisme qui ont conduit la France là où elle est ?

Car il faut rappeler que la réponse est politique et que la préservation de l’Etat de droit, indispensable, et sur laquelle nous ne transigerons pas, passe d’abord par l’application des lois et des peines.

Or, sous les deux derniers quinquennats, ceux de MM. Sarkozy et Hollande, la dérive islamiste n’a connu aucune entrave et la montée de la délinquance qui lui sert de vivier aucun ralentissement ; nous connaissons aujourd’hui les conséquences de l’inaction de tous les gouvernements successifs. Nous ne nous contenterons plus de grandes déclarations mais attendons désormais que le gouvernement actuellement en poste passe à l’action !

Voici le rappel de nos principales propositions, ils peuvent se mettre au travail : fermeture des mosquées salafistes, expulsion des imams prêcheurs de haine, contrôles à nos frontières nationales, arrêt de l’immigration, véto à la politique allemande d’accueil des migrants, rétablissement d’une pleine et entière double peine, mise hors d’état de nuire des fichés S, renforcement des moyens de nos forces de l’ordre, de notre renseignement, de notre armée, réforme du code de la nationalité, renforcement des sanctions judiciaires et application effective des peines, construction de prisons.

Au nom du contrat social qui fonde notre République, le gouvernement est le seul et unique dépositaire de la légitimité et du pouvoir de protéger le peuple contre les actes commis contre lui ; sa responsabilité serait historique s’il se maintenait dans une inaction qui pourrait entraîner la mise à mal de la cohésion nationale ou pire de la paix civile.

Communiqué de Presse de Marion Maréchal-Le Pen et de Gilbert Collard, Députés à l’Assemblée nationale

Aujourd’hui, mardi 19 juillet 2016, les députés FN/RBM, Marion Maréchal Le Pen, député de Vaucluse, et Gilbert Collard, député du Gard, ont tenu une conférence de presse à l’Assemblée nationale, suite au terrible attentat survenu à Nice le jour de fête nationale. Lors de cette conférence, 8 mesures parlementaires ont été annoncées afin de lutter efficacement contre l’islamisme.

 

Les députés FN/RBM :

– Vont soumettre une pétition aux députés pour demander la dissolution de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF), branche des frères musulmans liée à l’islam radical et gérant de nombreuses mosquées et associations en France.

– Vont déposer une résolution réclamant la suspension immédiate de l’espace Schengen, étape préalable avant la dénonciation des dits accords. Le rétablissement des frontières est une condition nécessaire à l’application effective des expulsions du territoire, des interdictions de territoire ainsi qu’à la lutte contre l’immigration clandestine ou contre le trafic d’arme.
Vont demander la nomination d’une commission d’enquête parlementaire pour assurer le suivi des fermetures des mosquées radicales et les associations intégristes.

51– Vont demander une commission d’enquête sur le financement de l’islam en France et du culte musulman afin d’avoir une meilleure visibilité sur l’influence de financements étrangers émanant de pays vecteurs d’un islam intégriste et soutenant le terrorisme islamiste dans le monde.

– Vont déposer une proposition de loi pour demander l’expulsion immédiate des étrangers condamnés pour crimes et certains délits graves. Les étrangers qui s’attaquent à la France et la République ne peuvent pas rester sur le territoire en continuant de bénéficier de l’hospitalité et de la générosité française.

– Vont déposer une proposition de loi pour réformer le droit d’asile, devenu aujourd’hui une nouvelle filière d’immigration clandestine et une voie majeure d’infiltration des terroristes.

– Vont déposer une proposition de loi sur la suppression du droit du sol et l’arrêt du regroupement familial.

– Vont déposer une proposition de loi pour élargir les cas de déchéance de nationalité aux radicalisés binationaux ainsi qu’aux naturalisés condamnés pour crimes ou délits graves.

Une politique volontariste est impérative afin de protéger nos concitoyens. La guerre contre l’islam radical n’a toujours pas commencé en France. Il est nécessaire que des mesures soient prises en amont. Les députés FN/RBM mettront toute leur énergie pour rassembler et protéger les Français.

Minute de silence à Royan en hommage aux victimes de l’attentat islamiste de Nice

Le Conseil municipal de Royan à organisé la tenue d’une « minute de silence » le 18 juillet à midi en hommage aux victimes du criminel attentat islamiste de Nice.

A l’appel de Thierry Rogister, conseiller municipal de Royan et conseiller Régional, de nombreux membres du Front National Royannais ont entouré les élus et chanté l’hymne national.

Cette manifestation a été suivie d’un « pot patriotique » offert par l’élu Royannais au cours duquel un touriste a pris son adhésion .

 

FullSizeRender 2 FullSizeRender

Hommage du FN royannais aux deux policiers égorgés par un terroriste islamiste

Le mercredi 15 juin à 12H, à l’appel de Gérard Jouy et Thierry Rogister, Conseillers Municipaux « Royan Bleu Marine », de nombreux Royannais, amis,
sympathisants et adhérents du FN ont rendu hommage aux policiers égorgés par un terroriste islamiste.
Après lecture de la lettre du Ministre de l’intérieur lue par le Commissaire de Royan suivie d’une minute de silence, Gérard Jouy et Thierry Rogister et une délégation d’adhérents du FN Royannais ont déposé deux gerbes devant le commissariat.

A noter, que les directives reçues par le commissariat ne prévoyaient pas de chanter la Marseillaise. Peut-être que les paroles de notre hymne national sont trop descriptive de l’ignoble assassinat :
« Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans vos bras.
Égorger vos fils, vos compagnes! »

 

 

Thierry Rogister
Conseiller municipal de Royan
Conseiller régional ALPC

FN 17 Fédération Front National de Charente-Maritime © 2013 - 2016